La Reine de Cornouaille 2023

Rencontre avec Anna Robert 

Originaire de Brasparts, Anna Robert, jeune étudiante de 24 ans, a été élue Reine de Cornouaille à l’occasion du centenaire du festival de Cornouaille cet été.
Danseuse, elle fait partie du cercle celtique de Châteaulin depuis ses 17 ans !
Rencontre avec une jeune femme, fière de ses racines, investie et engagée pour le rayonnement de la culture bretonne. 

© Elia Hamon

IL ETAIT UNE FOIS...

Comment et quand

as-tu découvert la danse bretonne ?

“ Enfant, je faisais de la danse à Brasparts. Puis j’ai arrêté. En terminale, une copine qui pratiquait la danse bretonne m’a donné l’envie de pratiquer alors je me suis inscrite, à ses côtés, au cercle celtique Alc’houederien Kastellin. 

Un cercle celtique, c’est un groupe de personnes qui se réunissent pour, ensemble, apprendre les danses bretonnes dans une ambiance conviviale et familiale.

Cela m’a permis de lier deux passions : la danse et mon amour pour le patrimoine breton.

A Châteaulin, le cercle propose des cours d’initiation à la danse bretonne et également une ouverture sur d’autres activités culturelles :  du chant et de la broderie. »

© Elia Hamon

Vous avez dit "Alc'houederien Kastellin"... Késaco ?

Fondé en 1946, le cercle se nomme "Alc’houederien Kastellin” qui signifie “alouettes de Châteaulin” en français. Cette appellation a été choisie par les fondateurs après la guerre comme symbole de l’espoir. Pour eux, l'alouette est un “oiseau qui s’envole toujours plus haut vers le soleil.“
Après quelques années de sommeil, les Alouettes ont repris leur envol en 1986. Aujourd'hui, le cercle évolue en seconde catégorie de la confédération Kenleur.

Vue du Vieux-Bourg de Châteaulin © Le Saint Photograhie

CHUT... C'est un secret

Ton endroit favori

en Menez-Hom Atlantique ?

« Sans hésiter, la vue des hauteurs du Vieux-Bourg de Châteaulin ! J’aime particulièrement contempler la ville depuis cet endroit. Avec ses vieilles maisons en pierre, leurs toits de chaume et l’église Notre-Dame, ce coin est vraiment plein de charme. 
J’aime aussi beaucoup me balader entre la chapelle Saint-Sébastien à Saint-Ségal et Guilly Glaz à Port-Launay. Tout au long de ce chemin, en plein cœur de la nature, la vue sur l’Aulne y est magnifique. »

FESTIVAL DU MENEZ-HOM

Un moment inoubliable ?

Mon premier festival en costume breton !

« Je porte le costume breton pour la première fois au Festival du Menez-Hom de Plomodiern en 2017. Un moment fort en émotion pour moi et une immense fierté ! »

EN MODE CULTURE BRETONNE

Tes rendez-vous estivaux incontournables

en Menez-Hom Atlantique ?
  • LE FESTIVAL DU MENEZ-HOM 
    « Le 15 août à Plomodiern pour la grande journée du Festival. Avec le matin, le défilé des cercles et des bagadou (600 costumes) et l’après midi avec le spectacle sur la place Saint-Yves. 
    Familial, ce festival s’adresse vraiment à tous ! « 
  • LES JEUDIS DE L’ENCLOS 
    « Tout l’été aux jeudis de l’enclos à Pleyben. J’y chante régulièrement en Kan ha Diskan (à deux voix) avec mon coéquipier Didier ! Vous pourrez cette année encore, m’y retrouver ! 
     … Et si vous profitiez de l’été pour vous initier aux danses bretonnes ? « 
Ville de Pleyben - Menez-Hom Atlantique finistere bretagne voir visiter découvrir faire
© Vincent Edwell

Le Saviez-vous ?

Le cercle celtique de Châteaulin compte désormais trois reines de Cornouaille (Marinette Viennot (1949), Paule Cruedo (1964) et Anna Robert (2023) et plusieurs demoiselles d'honneur. Une belle mise en lumière pour le cercle qui contribue à faire rayonner la culture bretonne !

UN P'TIT TOUR EN MENEZ-HOM ATLANTIQUE

Quels sont tes 5 coins préférés ?

1- LE CANAL DE NANTES A BREST, souvenir de mon enfance. De belles et longues balades à vélo avec mes parents. Aujourd’hui, encore, j’ai beaucoup de plaisir à y faire une sortie quand mon agenda me l’y autorise !  

2- LA ROCHE DU FEU, un endroit, au cœur de la nature, plein de légendes.

3- PORT-LAUNAY, un endroit tout en quiétude, reposant. Le calme de l’eau et les bateaux amarrés en font une vraie carte postale ! 

4- LE MENEZ-HOM, un élément repère avec une vue à couper le souffle. Je peux même y voir un peu Brasparts ! 

5- LA PLAGE DE SAINTE-ANNE-LA-PALUD, c’est la balade annuelle obligatoire lors du pardon éponyme !

Anna entourée de ses deux demoiselles d'honneur. ©Cercle Celtique de Châteaulin

DImanche 23 Juillet 2023

Anna Robert, Reine de Cornouaille

  • Etre élue Reine pour les 100 ans du Festival, cela procure quelles émotions ?
    « Une multitude ! C’est vraiment particulier. C’est une fierté et un honneur de faire partie d’une très grande famille ! »
  • Au fait, comment est-on élue Reine ? 
    « Pour être élue, il faut : 
    – Appartenir à un cercle celtique de la Cornouaille (Finistère Sud et une partie des Côtes d’Armor)
    – Avoir minimum 18 ans 
    – Réaliser un dossier de candidature sur la culture ou le patrimoine breton 
     – Le présenter devant un jury de 25 personnes et un public de 200 personnes 
    (Anna avait choisi le bijoutier, photographe et historien François Joncour comme objet de mémoire) 
    –  Soutenir un oral de 5 minutes et réponse à  des questions posées par le Jury sur n’importe quel sujet breton ! 
    – Porter un costume traditionnel (de mariée ou de fête religieuse).
    Pour ce faire, Anna a reconstitué une robe de mariée de Brasparts de 1925. 15 personnes ont travaillé sur cette confection. Elle a essayé de se rapprocher des tissus de l’époque le plus possible en choisissant rigoureusement ses tissus en France et en Europe.

    Cette année, il y avait 16 prétendantes au titre. 

     

    Avis aux amatrices ! »

Un concours qui évolue avec son temps !

Autrefois, les principaux critères étaient : la beauté, ne pas être mariée, avoir 18 ans. En 1994, le dossier fait son apparition et devient une condition. Le concours passe alors d'un simple concours de beauté à "un concours d'éloquence et de prestance". En 2007, la soutenance du dossier devant un jury devient obligatoire. Et puis en 2022, la présentation à un grand public en plus du jury vient parfaire les conditions pour accéder au trône de Cornouaille. 

UNE ANNÉE DE RÈGNE CHARGÉE

La Reine, une ambassadrice

de la culture et des traditions bretonnes !

« Etre Reine de Cornouaille signifie d’abord être la représentante du festival de Cornouaille, l’ambassadrice de la culture et des traditions bretonnes. Je souhaite incarner la Cornouaille dans toute sa diversité, la culture bretonne d’aujourd’hui. 

Je veille particulièrement à semer des petites graines de culture bretonne lors de toutes les fêtes auxquelles je participe (Fêtes d’Arvor à Vannes, Festival du Menez-Hom, Festival interceltique de Lorient, Festival des filets bleus à Concarneau…)  ou des réunions auxquelles on me convie (réunion sur l’interculturalité organisée par le CMA, repas des anciens, vœux…).

J’enrichis également mes connaissances en échangeant avec les plus anciens et je prend plaisir, à partager et à échanger, avec les plus jeunes sur leur appropriation de la culture bretonne aujourd’hui. 

De plus, je me suis lancée un nouveau défi pour compléter mon identité bretonne : « parler breton ». Si les débuts furent plus compliqués (Anna suit une formation immersive en breton), je suis plus à l’aise maintenant ! Mon objectif est de devenir médiatrice culturelle trilingue auprès d’enfants et d’adultes souhaitant pratiquer le breton hors enseignement scolaire. 

Kenavo ar wech all ! »

L’équipe de l’office de tourisme remercie Anna de s’être prêtée au jeu des questions et d’avoir pris le temps d’y répondre. 

Tous droits réservés Office de tourisme Menez-Hom Atlantique – Janvier 2024

Crédits photos : © OT MHA – CF , ©Elia Hamon, ©Cercle cetltique Alch’ouederien Kastellin