La pointe de Tréfeuntec

Située le long du GR®34, la pointe de Tréfeuntec est un espace naturel protégé, bordé de falaises abruptes balayées par la mer. Ce lieu calme et paisible vous offre une magnifique vue sur la baie de Douarnenez. 

©FLOC'H-Corinne



Sur le sentier côtier qui mène de la plage de Sainte-Anne-La-Palud à la plage de Kervel sur la commune de Plonévez-Porzay, la pointe de Tréfeuntec est une invitation à la contemplation. C'est une balade vivifiante pour découvrir une nature surprenante et une vue à vous couper le souffle sur la baie de Douarnenez. En levant les yeux vers le ciel, il n'est pas rare d'apercevoir par beau temps de grands oiseaux de tissus colorés et de ficelles qui survolent la côte ! Vous ne rêvez pas, ce sont bien des vols en parapente.
Et si vous aimez la couleur, la fleur de l'armérie maritime que l'on appelle également "l'oeillet marin" vous émerveillera par sa couleur rose d'avril à août.

Un petit joyau architectural

A quelques mètres, on peut apercevoir le manoir de Roz Tréfeuntec : une étrange demeure, qui surplombe la falaise, pour le moins originale et datant des années 70. Depuis sa contruction, elle attire la curiosité des promeneurs et son histoire reste assez mystérieuse. Cette villa fut construite en 1973 par Auguste Le Guellec, qui avait fait fortune dans la gestion de banques et sociétés. Après la mort du millardaire, n'ayant pas de descendant, le manoir de Roz Tréfeuntec fut laissé à l'abandon et par la suite pillé et vandalisé. Le domaine a été racheté en 2016 par le Conseil Départemental du Finistère qui a permis l'aménagement du sentier côtier.

©OT MENEZ-HOM ATLANTIQUE

Jean-Marie Le Bris, l'inventeur...


Jean-Marie LE BRIS est sans doute le premier homme à s'être envolé et l'inventeur du premier ancêtre de l'avion. Il est né le 25 mars 1817 à Concarneau. Lors de ses tours du monde, ce marin breton s'est inspiré du vol de l'albatros pour inventer une machine volante.
En 1856, il commence la construction d'un appareil de bois et de toile qu'il nomma lui-même la "barque ailée". Elle est montée dans une grange de Tréfeuntec. En fin d'année, elle est descendue sur la plage de Sainte-Anne-La-Palud dans une charrette. Et tirée par un cheval au galop, face au vent ,à l'aide d'un cordage progressivement relâché, la barque ailée parvient à s'élever du sol quelques instants, avec Jean-Marie LE BRIS à son bord. Ce fut un exploit : aucun homme n'avait réalisé une telle prouesse jusqu'alors.

La réplique de la barque ailée est visible au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget à Paris, dans la salle des précurseurs.

En 1957, une stèle a été édifiée sur le lieu de l'exploit en hommage à Jean-Marie LE BRIS. Elle fut remplacée par une plus grande en 1968.