Pleyben

Pleyben est une charmante cité patrimoniale, connue pour ses galettes… et son remarquable enclos paroissial édifié entre le XVème et le XVIIème siècle ! Immanquable depuis la voie principale traversante, le calvaire est sans doute l’un des plus majestueux de Bretagne.

©Crédit photo : Office de Tourisme VC

 

Le calvaire et l’église Saint-Germain-L’Auxerrois


Là, sur un énorme piédestal aux portes triomphales s’anime toute la vie du Christ, taillée dans le granit. Déchiffrez ses surprenants détails, comme des costumes bretons du XVIème, ou le petit angelot du bon larron et le démon grimaçant du mauvais larron. L’ossuaire de 1550, orné d’arcades géminées en anse de panier, fut utilisé comme chapelle, comme école et même comme bureau de Poste en 1850 !

Cette église de taille imposante, dédiée à l’évêque d’Auxerre, fut construite en 1564 en lieu et place d’un ancien édifice, dont il ne subsiste aucun vestige. Cet édifice est coiffé de deux clochers, l’un à l’ouest de style gothique flamboyant au chevet de type Beaumanoir (entre 1564 à 1583), l’autre au sud, de style Renaissance, monté sur une tour haute de près de 48 mètres. A l’intérieur, tout suscite l’émerveillement, notamment une sablière du XVIème siècle, qui fait le tour de la nef et dont les sculptures représentent des scènes très variées, de la Nativité… au joueur de biniou ! Amateurs du patrimoine, ne manquez pas non plus les retables du Rosaire (1696), du maître-autel (1667), la maîtresse vitre de la Passion du chevet et les nombreuses statues polychromes. Parmi les remarquables éléments à admirer à l’intérieur, on peut également citer l’ensemble statuaire de Saint Yves entre le riche et le pauvre, ou encore l’orgue Dallam.
 

L'incontournable visite de la chocolaterie Châtillon !

Profitez de votre arrêt pour découvrir les spécialités de Michel Chatillon, le renommé chocolatier pleybenois. 
Consultez le site internet dédié à cet incontournable !



 

Pont-Coblant


Ce hameau verdoyant traversé par l’Aulne canalisée était entouré autrefois de carrières d’ardoise. Un séjour au camping ou au centre nautique vous offrira une pause détente… ou sportive ! Vous pourrez en effet pratiquer du paddle, du canoé ou encore louer un vélo.
 

A la découverte des chapelles de Pleyben

La chapelle Saint-Laurent


Parfois aussi nommée Saint-Pabu, du nom de la statue du saint qui y était conservée, cet édifice a bénéficié d’une reconstruction au début du XVIIIème siècle.

La chapelle Notre-Dame-de-Lannelec


Au nord de la commune, cette chapelle fut construite dès 1490… sur les vestiges d’un ancien camp fortifié ! Elle conserve un retable à panneaux sculptés, une Vierge allaitant et une sainte Barbe.

La chapelle de la Madeleine


Cet édifice fut construit au XVIème siècle sur une fontaine aujourd’hui tarie, encastrée au bas du pignons ouest, près du portail. Citée dans les archives dès 1500, la chapelle a bénéficié de restaurations à plusieurs reprises, en 1731 et en 1858. Un calvaire fait face à la porte ouest, datant de la fin du XIXème siècle.

La chapelle de la Trinité


Cette chapelle, construite au XVIIème siècle, comporte un plan en forme de croix latine. Elle fut restaurée en 1675 et en 1726.  Sur le placître, ne subsiste du calvaire qu’un fût, avec une pietà à son pied.
 

La chapelle de Garz-Maria


Cet édifice établit au XVIème en dédicace à Notre-Dame de Bonne-Nouvelle a été remanié à plusieurs reprises, notamment en 1681, comme l’atteste la date gravée sur la porte. Victime de la foudre en 1746, elle doit être en grande partie reconstruite. Une sacristie fut également ajoutée au nord-est. A l’intérieur, la statue de Notre-Dame représente la Vierge écrasant un serpent à tête de femme. Sur le placître, le calvaire du XVIème siècle porte un crucifix, une Vierge et saint Jean, ainsi qu’un Christ ressuscité.
 

La chapelle Saint-Laurent


Selon les sources, cette chapelle aurait été édifiée dès 1550. Elle fut restaurée en 1660 et reconstruite en 1731. Dédiée à saint Laurent, elle partage ce patronage avec saint Pabu, ou saint Tugdal, dont la statue provient d’une ancienne chapelle qui lui était consacrée dans le village de « Kerbabu ».
 

La chapelle Neuve


Cet édifice fut fondé antérieurement par des seigneurs nommés « de la Bouexière ». Il était nommé autrefois « chapelle de la Congrégation », en référence à la confrérie du même nom, créée à la fin du XVIIème siècle. Son nom actuel provient de sa reconstruction totale en 1889, sur les plans du chanoine Jean-Marie Abgrall.

La chapelle de Guenily


Dédiée à Notre-Dame de Vrai-Secours, et reconstruite à la fin du XVIIème siècle, cette chapelle succès à un édifice plus ancien dont le fenestrage a été remployé dans le mur sud. Le petit clocher à courte flèche est reconstruit au XIXème siècle. Un vitrail de 1993 dû au maître verrier quimpérois Jean-Pierre Le Bihan, évoque la noyade accidentelle de 61 personnes dans l’Aulne, au moulin voisin de Trésiguidy, en 1693.
 

Les circuits de randonnée


« Sur l’ancienne voie verrée » : 8.2 km
Pont-Coblant : 8 km
Saint-Laurent : Pleyben : 7 km
La Trinité : 8.5 km.

Informations pratiques



Mairie
Place Charles de Gaulle
02 98 26 68 11


Bibliothèque municipale
14 rue de Gars Maria
02 98 26 30 65

Bureau de poste
Rue Laurent Le Roux
Le mardi, mercredi, jeudi de 9h à 12h et de 14h à 16h.
Le vendredi et le samedi de 9h à 12h.
Levée du courrier à 16h.

Accès Internet / Wifi
Au bureau d’information touristique, place Charles de Gaulle (wifi 24h/24, gratuit).

Pleyben

Pleyben

  • Nom breton de la commune : Pleiben
  • Nom des habitants : pleybennois
  • Population : 3 685
  • Canton : Briec
  • Intercommunalité : Communauté de Communes Pleyben – Châteaulin - Porzay
  • Maire : Amélie CARO
  • Superficie : 7 590 ha
  • Latitude : 48.2417872
  • Longitude : 4.0483972
  • Code postal : 29190
     
  • Pays historique : Cornouaille
  • Pays Traditionnel : Bidar

 

Cliquez ici !